Et encore quelques uns (merci à mes collègues) :
schpatz (oiseau)
scnapps (liqueur)
boire un schluck (boire une gorgée)
un schtuck (un bout)
une schmaire (cigarette


J'ai oublié le schpeck (le gras / le ventre - tu as pris du schpeck toi...),
Spricher du parfum (vaporiser du parfum).
La clanche (poignée d'une porte).
Entre midi (période de 12 à 14h).
Le bitogno (le bouton)


(pour l'écriture je suis pas sure, c'est plutôt oral)
Schtimpeul (timbre),
le schneck (la pâtisserie "escargot")
le schlitt (lance pierre)
mygibs (gros insecte volant au stade adulte)
la schness (le visage)
un cornet (sac en plastique)
être narreux (aucun équivalent connu ; signifie ne pas pouvoir boire dans le verre ou dans la bouteille d'un autre)


Chouille : rendez-vous convivial, qui précède généralement des matinées fort brumeuses.

Schlass : couteau. Désigne également l'état second consécutif à une nuit de chouille : "Ch'uis complètement schlass"

Beûgner : abîmer. "Samedi soir, il était schlass en sortant de la chouille il a beûgné sa bagnole"

Beûgne : blessure.

Troc : bistrot

Schlappes : pantoufles, "Arrête de courir pieds nus, viens mettre tes schlappes !" Peut aussi vouloir dire très fatigué, vaseux, amorphe "Ch'uis complètement schlappe aujourd'hui !"

Taff : travail, emploi, travailler. "Tu viens faire la chouille ce soir ?" "J'peux pas je taffe demain !"

Le X : habitude lorraine qui choque voir heurte fréquemment les personnes étrangères à ce parler et qui consiste à mettre un article devant les prénoms, un Lorrain ne dit "Tiens j'ai croisé Gérard au café" mais "Ohyé j'ai vu le Gérard au troc, il était de nouveau complétement strack !" (Le tout avec un superbe accent maison ! )


"une paire de" = quelques.
"vingt" en prononçant le "t".


J'ai remarqué que dans le nord meusien on disait "et pouis", "houit"...


Par exemple en Lorraine on a tendance à dire entre midi pour "entre midi et deux", ce qui fait toujours sourire les parisiens. La clenche au lieu de la poignée de porte...

Oyé oyéééé c'est quand même vachement Moselle Est. En tout cas je l'entends que là haut.

...tiens le fait de dire "là haut" systématiquement au lieu de "là bas", même si c'est en bas.. encore un truc Lorrain.

Lorrain : t'es sûr qu'ils bossent là haut ?
Parisien : où ça là haut ?
Lorrain : ben là haut, au rez de chaussée...

Schlâp : les claquettes, tongs de Lorraine du Nord (â à prononcer de la même façon que dans ‘lârd’.